Vite dit !

- Baltringue : Danilo Di Luca s’est mis à table cette semaine, il affirme que 90% du peloton est dopé, qu’on ne peut pas gagner un grand tour sans se charger et relance la théorie du moteur électrique. Pour ceux que ça intéresse, le Killer tient désormais une boutique de… vélos.
http://www.cyclismactu.net/news-divers-90-du-peloton-se-dope-d-apres-danilo-di-luca-37946.html

- Paco Rabanne : Philippe Gilbert devrait retrouver le niveau qu’il a atteint en 2011 et c’est Davide Rebellin qui le dit après l’avoir croisé quelques fois sur les routes cet hiver. 
http://www.cyclismactu.net/news-2014-d-rebellin-gilbert-va-retrouver-son-niveau-37965.html

- Bons baisers de Russie : Oleg le voulait, Oleg l’a fait, l’équipe Tinkoff-Saxo est désormais officiellement une équipe russe mais avec un siège social au Danemark.
http://www.cyclismactu.net/news-divers-tinkoff-saxo-est-desormais-une-equipe-russe-37969.html

- This is the end : alors qu’il devait courir pour le CC Etupes en 2014, Boris Zimine, ex Roubaix-Lille Métropole, a annoncé qu’il mettait fin à sa carrière en raisons de problèmes de santé récurrents. 
http://www.directvelo.com/actualite/31594-boris-zimine-arreter-le-velo-etait-devenu-inevitable.html

- Précoce : Nairo Quintana a amusé la galerie lors de l’arrivée au sommet venant clôre la 4e étape du Tour de San Luis, de nombreux commentateurs n’hésiteront pas à poser la question qui tue "Quintana est-il en forme trop tôt ?".
http://www.velo101.com/pros/article/personne-ne-resiste-a-quintana-!–9304

- Ecran total : voilà ce qui arrive lorsqu’on habille ses coureurs avec des bas résilles, un bon coup de soleil. La victime n’est autre que Christopher Froome mais qui est le sponsor crème solaire de la Sky ?
http://www.ledauphine.com/sport/2014/01/25/cyclisme-l-impressionnant-coup-de-soleil-de-chris-froome

- Duo de choc : après s’être fait virer en pleine saison par l’équipe belge Colba-Superano, Clément Lhotellerie, ex-espoir du cyclisme français dixit Thierry Adam himself, s’est engagé pour la saison 2014 avec le Team Peltrax dont la tête d’affiche est Samuel Plouhinec.
http://www.directvelo.com/actualite/31614-clement-lhotellerie-je-me-sens-libere.html#.UuPo63lEqfQ

- L’année ou jamais : la version 2014 de l’équipe Cofidis a été présentée cette semaine à Paris, avec un seul mot d’ordre, faire mieux qu’en 2013. Ce sera quand même dur de faire pire que les 9 victoires de 2013.
http://www.lequipe.fr/Cyclisme-sur-route/Actualites/Cofidis-doit-faire-beaucoup-mieux/434915

- Dégraissage : Sojasun et Cannondale ont enfin officialisé leur collaboration, Stéphane Heulot sera en charge de la mise en place d’un programme autour de la nutrition. Manquerait plus que Peter Sagan soit affûté…
http://www.velo101.com/actualite/flash/partenariat-entre-sojasun-et-cannondale/3682

Publié dans Non classé | Tagué , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Qui es-tu Marc Madiot ?

La FDJ va pouvoir passer le permis puisque l’équipe fête cette année ses 18 ans alors pour fêter cet évènement, EnChassePatate remet les petits plats dans les grands en vous reproposant un portrait de son, désormais mythique, manager : Marc Madiot.

Vous connaissez tous Marc Madiot, le directeur sportif de l’équipe Français des Jeux qui cabosse les portières des voitures en hurlant pour encourager ses coureurs comme lors de la victoire de Thibaut Pinot pendant le Tour 2012 

Madiot, le pavé dans la peau.

79-85-91-97, s’il y avait 99 numéros pour jouer au loto ces quatre là feraient à coup sur partie de sa grille. 1979 c’est l’année de la première victoire de Madiot lors de Paris-Roubaix amateurs, il en gagnera deux autres chez les pros en 1985 et 1991 puis par l’intermédiaire de Frédéric Guesdon en 1997 année de création de la FDJ. Roubaix c’est une course qui le transcende, parce qu’il aime les coureurs qui vont à la guerre, que ça se joue à la cuisse et qu’à la fin le vainqueur est une sorte de super héros. Comme il le dit lui-même : ‘ça frotte, c’est tendu, c’est spectaculaire’. Il harangue ses troupes dans les briefings d’avant course à la façon du général Patton et pourrait faire sien le fameux ‘no guts, no glory’, (‘pas de tripes, pas de gloire’). On a parfois le sentiment qu’il est plus motivé que certains de ses poulains, son cœur bat à 200 rien qu’en pensant à la Pascale et nul doute qu’il aimerait se refaire péter les varices sur ces cochons de pavés. EnChassePatate vous conseille vivement de visionner ce documentaire : http://www.dailymotion.com/video/xqaokx_documentaire-sur-paris-roubaix-realise-par-maxime-boilon_sport

Madiot, deuxième vie.

Le cyclisme est un milieu légèrement consanguin alors quand un fort en gueule finit sa carrière (pour lui ce sera sur… Paris-Roubaix 1994), il termine souvent en tant que directeur sportif. Madiot aura donc mis un peu plus de deux ans pour toucher le gros lot puisque la FDJ voit le jour en 1997. Et le moins que l’on puisse dire c’est que niveau recrutement il mettra le paquet avec entre autres Rebellin, Gianetti, Heulot, Horner qui court encore chez Radioshack et le fameux Menthéour, premier à se faire épingler pour un taux d’hématocrite trop élevé sur Paris-Nice 1997. Le stage d’avant saison à Renazé en Mayenne, d’où Madiot est originaire, voit le jour. C’est l’occasion de sortir les bottes et les vélos de cyclo-cross et de faire de bonnes sorties de 6h. Comme dans une secte, il enseigne à ses disciples les préceptes qui les mèneront peut-être au firmament cycliste. Et tout ça en étant certain qu’ils ne feront pas le mur en pleine nuit pour faire la fête puisque Rennes ou Angers sont à plus d’une heure de route. Avec eux c’est parfois je t’aime moi non plus, certains tueront le père en partant voir si l’herbe est plus verte ailleurs comme Heulot qui après quelques engueulades finira sa carrière chez Big-Mat.

Madiot, le disciple de Guimard.

L’affaire Festina fera ressortir un de ses bons aspects, demi tour frein à main, c’est désormais place aux jeunes ! Un peu à la sauce Guimard dans les années 70-80 il n’hésite pas à embaucher des gamins comme Vogondy1, JP Nazon1, Casper, McGee, Cooke, Delage, Roy, Offredo (liste non exhaustive) et aujourd’hui Démare, Pinot, Bouhanni. Madiot a comme devise : ‘le métier de coureur cycliste, il ne s’apprend pas, il se vole’, et il s’amuse à mélanger ces jeunes pousses avec des vieux grognards, les Guesdon, Mengin, Da Cruz ou Durand qui leur enseigneront les ficelles de la profession. Dans les années 2000, le milieu s’est souvent bien foutu de lui car son équipe ne gagnait que des SSR (small shit races dixit Cavendish) mais il faut reconnaitre que depuis quelque temps sa politique porte ses fruits et que la brosse à reluire est de sortie.

Madiot, pour conclure.

Il nous rappelle le bon cyclisme à Papa des années 80 : l’époque des casques à boudins pour courir en Belgique, du super prestige Pernod et des coureurs avec de la gouaille qui roulaient plein phares de temps en temps. Terroir, tradition et passion, Madiot c’est une AOC2 du vélo.

1 : sous contrat dès 1997.
2 : appellation d’origine contrôlée

Pour prolonger le plaisir :

http://www.youtube.com/watch?v=xBat3Tq_N2g (documentaire sur le Tour 2004)
http://www.youtube.com/watch?v=7v9TksGVcss (Tour 2005)
http://www.youtube.com/watch?v=YO0waqmeOiE (2011)

Publié dans Non classé | Tagué , , , , , | Poster un commentaire

EnChassePatate a lu pour vous : La Route vers les étoiles de G. Prébois

EnChassePatate avait décidé depuis quelques temps de vous faire un compte-rendu du livre La route vers les étoiles de Guillaume Prébois le plus cycliste des journalistes où comme il se définit lui même le journaliste cycliste, grand pourfendeur du dopage. Dopage qui l’avait d’ailleurs décidé à se lancer dans le Tour de France à l’eau claire où comment disputer les étapes un jour avant les coureurs puis à relever le défi d’aligner les 3 grands tours dans la même année. Mais Sport&Vie est passé par là en pondant un article (voir ici) sur la prise d’un médicament par Prébois pour lutter contre le mal des montagnes, prise qu’il révèle lui-même dans son livre, qui serait un produit interdit. Vous l’aurez compris quand on s’érige en chevalier blanc c’est un peu tendre le bâton pour se faire battre. Les mots qui suivent n’ont pas pour vocation à créer ou entretenir une quelconque polémique, les forums, les entrainements avec les copains sont là pour débattre du cas Prébois.

Guillaume Prébois est donc un journaliste ayant collaboré avec un certain nombre de médias dont Le Monde et un cycliste intelligent puisqu’il a trouvé le moyen d’être payé pour pédaler sans être pro ce qui fait sans doute baver 99% des lecteurs de ces lignes. Rendons tout même à César ce qui appartient à César puisqu’il démarche des sponsors afin de financer les défis qu’il se lance, le dernier en date étant l’ascension de 5 cols très très haut perchés sur les 5 continents, le Galibier à côté étant un vulgaire pont de TGV. 

La première partie du livre réside donc dans la narration des ascensions du Khardung-La dans l’Himalaya (5 602m), du Pico Veleta en Espagne (3 400m), du Chacaltaya en Bolivie (5 300m), du Mauna Kea à Hawai (4 205m) et de la Black Mountain au Lesotho (3 250m). Si vous avez déjà lu les oeuvres précédentes de GP vous ne serez pas dépaysé par le style toujours aussi efficace pour vous faire voyager alors que votre fessier est solidement planté dans votre rocking chair. Les couleurs, les odeurs, la peur de ne pas y arriver, les muscles contractés par l’effort, la respiration rendue difficile par l’altitude et le coeur prêt à sortir de sa cage sont parfaitement retranscrits tout ça pour la somme de 19,90 euros, même RyanAir ne fait pas mieux. Vous pourriez faire les difficiles et réclamer plus d’images puisque celles qui sont présentes ressemblent plus à des photos de vacances qu’à des photos de pro, alors Raymond Depardon si tu es dans le coin la prochaine fois rends toi dispo s’il te plait.

La deuxième partie traite de la pratique du sport en altitude, aspect abordé en collaboration avec le médecin Emilien Fronzarolli, ça a au moins le mérite de vous ramener sur terre après avoir plané à très haute altitude en lisant les pages précédentes. La mise en pratique des conseils prodigués ne concernera sans doute qu’une infime partie des lecteurs, mais vous ne pourrez plus prendre comme excuse le mal des montagnes pour ne pas aller grimper le Tourmalet l’été prochain alors que vous avez saoûlé femme et enfants pendant un an pour partir dans les Pyrénées. A vrai dire, ce bouquin on l’a acheté car rares sont les magazines de vélo à nous faire véritablement voyager.

Pour conclure, c’était un bouquin à vous faire offrir à Noël mais vous pouvez toujours vous rattraper si votre anniversaire n’est pas déjà passé, ça vous changera de l’année du cyclisme 2010, 2011, 2012, 2013…

PS : EnChassePatate n’est pas actionnaire de GuillaumePrébois SA, de toute façon cette boite n’est même pas côtée au CAC40 et il semble que le PDG ait tout craqué dans le vélo alors les dividendes on peut toujours les attendre.

Publié dans Non classé | Tagué , , , , | Poster un commentaire

Vite dit !

- Vélo de pro : Cyclingnews présente le Specialized Tarmac SL4 de Roman Kreuziger de l’équipe Tinkoff-Saxo, rien qu’en regardant sa position certains attraperont une sciatique.
http://www.cyclingnews.com/features/pro-bike-roman-kreuzigers-specialized-tarmac-sl4

- English : le MPCC s’internationalise avec son nouveau bracelet I’m clean (je suis propre), ça c’est de la revendication !
http://www.velo101.com/actualite/flash/le-bracelet-du-mpcc-devient-im-clean/3650

- Good luck, bad luck : quelques jours après s’être fait retirer la vis posée à sa clavicule droite suite à sa chute lors de l’Amstel 2013, Thomas Voeckler s’est cassé la clavette droite pour le 3e fois quelques heures après son atterrissage en Australie.
http://www.velo101.com/actualite/flash/thomas-voeckler-opere-mardi-de-la-clavicule/3645

- Le cul bordé de nouilles : YellowFluo a été sélectionnée pour disputer le Giro 2014, le moins que l’on puisse dire c’est que RCS a la mémoire courte puisque cette équipe avait connu 2 cas positifs sur la course rose en 2013, Di Luca et Santambrogio, ça fait deux chaudières en moins pour faire bouillir l’eau.

http://www.velo101.com/actualite/flash/les-troisninvitations-du-giro-ont-ete-delivrees/3643

- Dura lux, sed lux : le CONI a suspendu Alessandro Ballan pour 2 ans pour des faits de dopage antérieurs à 2010, à 34 ans ça sent la fin de carrière pour l’Italien. La loi est dure, mais c’est la loi.
http://www.cyclismactu.net/news-dopage-bmc-met-fin-au-contrat-d-alessandro-ballan-37868.html

- Main mise : Europcar continue à gagner année après année la Tropicale Amissa Bongo, en 2014 c’est par l’intermédiaire de Natnael Berhane.
http://www.cyclismactu.net/news-tropicale-amissa-bongo-natnael-berhane-sacre-37895.html

- A la fin c’est toujours un Allemand qui gagne : Marcel Kittel a remporté la People’s Choice Classic disputée en prélude du Tour Down Under devant André Greipel et la bombe locale Caleb Ewan. Pour Thierry Adam, le premier français est le néo-pro Julian Alaphilippe, 6e.
http://www.velo101.com/pros/article/kittel-degaine-deja–9251

- Rescapés de dernière minute : Danilo Napolitano et Francis de Greef se sont engagés pour la saison à venir avec l’équipe Wanty-Groupe Gobert, ça en fait déjà 2 de sauvés.
http://www.velo101.com/actualite/flash/de-greef-et-napolitano-rejoignent-wanty/3659

Publié dans Non classé | Tagué , , , , , , | Poster un commentaire

EnChassePatate a testé pour vous : les Oakley RadarLock

Comme tout bon athlète de sport d’endurance qui se respecte, quand vient l’heure de choisir une paire de lunettes votre cerveau ne pense qu’à Oakley. Vous vous souvenez de la paire fluo de Greg Lemond à la fin des années 80, puis de celles de Lance Armstrong qui ont contribué à faire de lui un Robocop à pédales, et bien le dernier "must-have" de la marque s’appelle la RadarLock, un nom comme ça ça inspire la technicité.

Oakley RadarLock 1
L’objet du délit

Comme toujours, les lunettes sont livrées avec un étui de protection vous permettant d’embarquer deux verres, au passage on vous conseille le fire iridium pour vos soirées à Ibiza, ainsi qu’un sac vous permettant de nettoyer les écrans sauf si vous préférez le faire avec du pq mais dans ce cas, leur durée de vie sera réduite.

Oakley RadarLock 2

Une fois en place, les RadarLock ne bougent pas, vous avez donc peu de chance de ressembler à Bernard Pivot sur un vélo et côté confort, vous êtes en mode Pullman. Pour les adeptes du light, aucune idée du poids, commencez d’abord par perdre les quelques bourrelets disgracieux qui font que vous êtes abonnés au XL chez Rapha.

D’un point de vue pratique, le changement d’écran se fait très simplement… grâce au nouveau système Switchlock… ce qui explique le Lock de RadarLock, pas bête Mr Oakley.

Oakley RadarLock 3
Tu switches puis tu lockes

Ainsi, contrairement au modèle précédent, vous ne vous mettez pas à transpirer à grosses gouttes soit de peur de casser la monture, soit en forçant comme un Turc. Chose appréciable, la vision n’est pas déformée comme ça peut être le cas avec une paire bas de gamme, donc si vous voyez trouble : option 1 – vous êtes cramé, option 2 – votre DS vous a refilé son bidon de bière.

Points forts :

- La ventilation, même à l’arrêt la buée n’envahit pas les verres, vous pourrez continuer à faire des clins d’oeil au feu rouge.
- Les coloris, avec le programme Custom vous avez la possibilité de vous concocter un modèle classe ou bling-bling.
- T’as le look coco !

Points faibles :

- Le prix s’oublie, la qualité reste mais ça reste pas donné puisqu’il vous faudra débourser dans les 250 euros !
- Les contrefaçons qui circulent sur le marché de l’occasion, pas d’achat sans facture.
- Pas d’essuie-glace pour enlever la sueur qui coule sur les verres dans les cols.

NB : comme toutes les lunettes de sport, les RadarLock sont proscrites au volant ou à la terrasse d’un bar sous peine de rentrer bredouille a casa

Publié dans Non classé | Tagué , , , , , , | Poster un commentaire

Vite dit !

- Le temps passe mais les souvenirs restent : pour Michele Scarponi, le Dr Ferrari est comme un sparadrap pour le capitaine Haddock un truc collant dont il n’arrive pas à se débarrasser, dernière trouvaille : ne plus en parler et basta
http://www.cyclingnews.com/news/scarponi-i-dont-want-to-talk-about-ferrari-anymore

- Planète Mars : la formation Europcar a dévoilé cette semaine son maillot pour la saison 2014, les petits hommes verts de Jean-René Bernaudeau partent à la conquête de l’espace puisqu’ils évolueront dans le circuit WorldTour pour deux saisons.
http://100pour100-velo.com/dernieres-infos-20-4506-le-team-europcar-devoile-son-maillot.html

- Pour une bonne nouvelle, c’est une bonne nouvelle ! : c’est officiel, Jean-Marc Marino est désormais coureur au sein de l’équipe Cannondale, le communiqué de presse ne dit pas combien de crèmes dessert Sojasun a du refiler en échange pour nourrir Peter Sagan.
http://www.cyclismactu.net/news-transfert-j-m-marino-signe-chez-cannondale-officiel-37704.html

- A quatre feuilles : RCS Sport, l’organisateur du tour d’Italie, a présenté les maillots distinctifs de l’édition 2014 qui arboreront notamment un trèfle sur le côté puisque la course partira d’Irlande, à moins que ce ne soit pour invoquer la chance et récupérer les millions qui se sont évaporés des comptes de la société.
http://www.cyclingnews.com/news/2014-giro-ditalia-leaders-jersey-revealed
http://www.lematin.ch/sports/depeches/remuemenage-direction-giro-mise-jour-possible-fraude/story/27555430

- Prozac : le livre de Tyler Hamilton a envoyé Bjarne Riis tout droit en dépression, avec tout ce qu’il a déjà avalé, une pilule de plus ou de moins…
http://www.cyclismactu.net/news-divers-riis-a-subi-une-depression-de-quelques-mois-37737.html

- Luc je suis ton père : vous vous souvenez des lunettes de Ryder Hesjedal lors du dernier Tour de France ? Et bien POC équipe désormais l’équipe Garmin-Sharp en casques et lunettes pour les trois prochaines saisons. Les designers de la marque suédoise sont sans doute des fans de Star Wars.
http://www.slipstreamsports.com/2014/01/10/team-garmin-sharp-announce-partnership-with-poc

- Motivation : si vous avez du mal à aller vous entrainer, un tour avec Pippa Middleton, nouvelle ambassadrice du cyclisme outre Manche, pourrait vous aider.
http://www.telegraph.co.uk/journalists/pippa-middleton/10547206/Pippa-Middleton-how-I-finally-joined-the-cycling-brigade.html

- Carnet rose : la formation Orica-GreenEdge est heureuse de vous annoncer la naissance de triplés trizygotes à l’occasion du championnat australien du CLM avec par ordre d’apparition sur la ligne d’arrivée : Michael Hepburn, Luke Durbridge et Damien Howson.
http://www.velo101.com/actualite/flash/chpt-daustralie-clm-triple-dorica/3611

- Carnet rose (suite) : Romain Feillu est devenu papa pour le deuxième fois cette semaine puisque sa femme Amélie a mis au monde une petite Valentine, Bretagne-Séché fournit déjà les nuisettes.
Romain Feillu naissance bretagne

Publié dans Non classé | Tagué , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

C’est quoi ce CIRC ?

Brian Cookson, fraichement élu président de l’UCI à la place de Pat McQuaid a annoncé mercredi 8 janvier la constitution d’une commission qui enquêtera sur le passé tumultueux de la fédération. Pour rappel, les deux présidents précédents (McQuaid et Hein Verbruggen) auraient friquauté avec celui qui est désormais l’ennemi cycliste n°1 : Lance Armstrong qui devait effectivement avoir le bras fort afin de supporter les piqûres et autres transfusions. Cette commission portera le nom de Commission Indépendante de Réforme du Cyclisme (CIRC) et sera composé de 3 membres :

Président : Dick Marty, un ancien procureur et politicien suisse qui a notamment combattu le crime organisé et les abus liés à la drogue.
Vice-président 1 : Ulrich (avec un prénom comme ça il était pré-destiné) Haas, spécialiste allemand de l’antidopage et arbitre du Tribunal Arbitral du Sport, membre des jurys ayant comdamnés Alejandro Valverde et Alberto Contador.
Vice-président 2 : Peter Nicholson, ancien militaire australien spécialisé dans les investigations criminelles, il a travaillé pour des gouvernements et l’ONU.

Avantages :

- Au point où en est le cyclisme pro, déterrer quelques cadavres et fouiller dans les placards ne portera pas atteinte à la crédibilité de notre sport.
- Une action visible et concrète de Cookson à l’issue de ses premiers 100 jours à la tête de l’UCI, ça change de l’irlandais qui traitait Tyler Hamilton et Floyd Landis de scumbag (= connard).
- Pour une fois le monde du cyclisme sort de sa sempiternelle consanguinité, quoiqu’une CIRC ayant pour membres Manolo Saiz, Bjarne Riis et Michel Pollentier ça aurait eu une certaine allure.
 
Inconvénients :

- Le financement est assurée par… l’UCI, on a connu moins question indépendance alors il y aura peut être du tri dans les éventuelles découvertes de la CIRC.
- La commission vérité et réconciliation est-elle passée aux oubliettes ?
- Quelle carotte pour les repentis ? Autant écrire un livre confession et s’en mettre plein les fouilles.
- ça sent le rapport qui va moisir dans le fond d’un tiroir.

Pour conclure, ne crachons pas dans la soupe et laissons sa chance au produit, il s’agit d’une initiative louable dont les premiers résultats devraient émerger à la fin de l’année.

Le communiqué complet de l’UCI est disponible à l’adresse suivante :
http://www.uci.ch/Modules/ENews/ENewsDetails2011.asp?id=OTc5Mg&MenuId=MTUyMTQ&LangId=2&BackLink=/templates/UCI/UCI7/layout.asp?MenuId%3DMTUyMTQ%26LangId%3D2

Publié dans Non classé | Tagué , , , , , , , | Poster un commentaire